• En poursuivant votre navigation sur ce site vous

    En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez nos et lutilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptes a vos centres dinterêts et vous permettre lutilisation de boutons de partages sociaux


    Lors dune reunion mardi 20 fevrier lassemblee du Conseil superieur des messageries de presse (CSMP) qui reunit des representants des editeurs et des acteurs de la distribution ont accepte une serie de mesures exceptionnelles pour au sauvetage de Presstalis Meconnu du grand public ce groupe est le premier distributeur de la presse au numero en et achemine 4 000 titres jusqua 25 000 points de vente


    « Compte tenu du poids de cette messagerie dans le systeme collectif de distribution de la presse de linterdependance des acteurs et de la fragilite de la plupart dentre eux sa disparition pourrait des consequences incalculables » a estime le CSMP dans un communique mercredi 21 fevrier


    Augmentation du prelevement des preavis de depart et des delais de paiement&


    Les journaux se sont engages a :


    verser un prelevement supplementaire de 225 % sur leurs ventes qui « sappliquera du debut de lexercice 2018 jusquau 30 juin 2022 » ;patienter six mois de plus que le preavis initialement prevu sils souhaitent Presstalis pour son concurrent les Messageries lyonnaises de presse (MLP) Ce moratoire vise a des departs en serie qui risqueraient dentraver le redressement de Presstalis ;accepter dallonger de deux semaines le delai de reglement des sommes dues par les messageries aux editeurs de presse sauf pour ceux de « taille modeste » deja economiquement fragiles


    Comme le souligne la Correspondance de la presse ces mesures doivent encore validees par lAutorite de regulation de la distribution de la presse (ARDP) qui devrait se avant une audience au tribunal de commerce de le 5 mars


    Presstalis sauve de la faillite en 2012


    Sauve in extremis de la faillite a la fin de 2012 par ses actionnaires (les editeurs de presse) et lEtat et malgre une enieme restructuration lancee en 2013 le groupe est de nouveau au bord du gouffre sur fond de baisse des ventes en kiosque


    Un plan de redressement qui pourrait la suppression du quart des effectifs du groupe est en discussion depuis plusieurs mois entre Presstalis les editeurs et lEtat et a ete chiffre a 190 millions deuros par la PDG du distributeur Michele Benbunan


    Françoise Nyssen la ministre de la a par ailleurs choisi de les editeurs de presse le 13 fevrier afin devoquer son intention de tres prochainement une reforme « tres profonde » des regles du jeu de la distribution de la presse en France Le sujet est sensible car il sagit de a la loi Bichet qui depuis la Liberation garantit le pluralisme en permettant la diffusion par les kiosques ou autres marchands de presse de tous les journaux sur le territoire


    meteo) sur Le Mondefr le site de news leader de la presse française



    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :